NOUS CONTACTER

0825 334 335

du lundi au vendredi, de 8h à 17h30

Etape 1
objet de ma demande

    Etape 2
    Choix du mode de contact

      Etape 3
      mes disponibilités

        Etape 4
        Mes coordonnées

          sur quel sujet pouvons-nous vous aider ?

          Pour une réponse plus rapide de notre part, vous pouvez préciser votre demande :

          Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

          étape suivante

          comment souhaitez-vous que nous répondions à votre demande ?

          Être contacté(e) par téléphoneRecevoir une réponse par emailPrendre rendez-vous avec un chargé d'affaires selon mes disponibilités
          Veuillez sélectionner un mode de contact.
          Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

          étape suivante

          Indiquez-nous trois dates auxquelles nous pouvons vous contacter :

          Vous devez sélectionner au moins une et au plus 3 date en cliquant sur les cases du calendrier proposé.
          Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

          étape suivante

          Laissez-nous vos coordonnées pour que nous puissions vous contacter :

            Informations personnelles

          1. Votre Entreprise

          2. Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

            Valider et envoyer ma demande

            Les données personnelles vous concernant sont recueillies par  BNP Paribas, responsable du traitement, afin de pouvoir fixer votre rendez-vous avec la Banque. Ces données seront conservées par la Banque jusqu'au rendez-vous. Ces données personnelles pourront donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification et d’opposition dans les conditions prévues par la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, relative à l’informatique, aux fichiers aux libertés, par courrier adressé à BNP Paribas, CFFRCA 1, 75 450 Paris cedex 09.

          Votre demande de contact a bien été envoyée

          Nous vous contacterons dans les meilleurs délais.L’équipe commerciale  BNP Paribas Entreprises et PME.

          Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

          Fermer la fenêtre

          DEVENIR CLIENT

          0825 334 335

          du lundi au vendredide 8h30 à 17h300,15 €/min

          Etape 1
          Mes disponibilité

            Etape 2
            Mes coordonnées

              Etape 3
              Informations complémentaires

                Etape 4
                Préparation du rendez-vous

                  Pour devenir client, il vous suffit de prendre rendez-vous avec un de nos chargés d’affaire.

                  Quelles sont vos disponibilités ?(3 choix possibles)

                  Veuillez indiquer au moins une date de disponibilité.
                  Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

                  Etape suivante

                  Quelles sont vos coordonnées et vos centres d'intérêts ?

                    Informations personnelles

                  1. Votre Entreprise

                  2. Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

                    Etape suivante

                    Les données personnelles vous concernant sont recueillies par  BNP Paribas, responsable du traitement, afin de pouvoir fixer votre rendez-vous avec la Banque. Ces données seront conservées par la Banque jusqu'au rendez-vous. Ces données personnelles pourront donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification et d’opposition dans les conditions prévues par la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, relative à l’informatique, aux fichiers aux libertés, par courrier adressé à BNP Paribas, CFFRCA 1, 75 450 Paris cedex 09.

                  Afin de préparer au mieux notre entretien, quels sont les éléments que vous souhaitez aborder ?

                  Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

                  Etape suivante

                  Merci pour votre confiance

                  Préparez votre rendez-vousLes documents suivants seront utiles pour étudier ensemble votre projet :Dernier bilanKbis original de moins de 3 moisStatuts certifiés conformes par le représentant légalPièce d'identité en cours de validité du représentant légal certifiée conforme (et/ou du mandataire s'il y a lieu)Procès Verbal de l'assemblée générale ou du conseil d'administration nommant le représentant légal (s'il n'est pas nommé dans les statuts)

                  Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

                  fermer la fenêtre

                  8000Clients PME ont rejoint BNP Paribas en 2012
                  60Maisons des entrepreneurs pour assurer une relation de proximité
                  12Engagements au sein de sa charte de responsabilité

                  Votre inscription à la newsletter Entreprises et PME

                  Vous souhaitez vous abonner sur l'adresse :

                  Votre inscription est en cours ...

                  Une fenêtre de confirmation apparaîtra dans quelques instants.

                  Vos données personnelles / informations pourront donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification et d’opposition dans les conditions prévues par la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, par courrier adressé à BNP Paribas APAC TDC Val de Marne, TSA 30233, 94729 FONTENAY SOUS BOIS Cedex

                  Trouvez votre solution

                  Vous voulez...
                  Dans quel but ?
                  Pour quel objectif ?

                  Production globale : dynamique de l’offre divergente

                  OPEP : moteur principal de la réduction de l’offre

                  Après deux années durant lesquelles l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) avait décidé de laisser le marché voguer sans intervention du cartel et où la guerre des parts de marché était l’unique objectif, l’organisation s’est décidée à mettre en place des coupes de production, hors pays exemptés, pour soutenir la hausse des prix. Les cours ont bondi directement à la suite de cette annonce alors que les coupes ne commenceront réellement qu’à partir de février 2017.

                  Offre globale de l’Opep de 2009 à 2017.

                  Production de pétrole brut des pays de l’Opep de 2011 à 2017.

                  Au global, l’Opep va réduire dès le début de 2017 sa production de 1,2 Mb/j (par rapport à la production d’octobre 2016). L’Arabie Saoudite – qui prend la plus grande part des coupes – et le Koweït ont déjà commencé à baisser leur production afin de montrer l’exemple.

                  Mais si les leaders pétroliers jouent le jeu, rien n’est moins sûr concernant les autres producteurs du cartel : c’est notamment le cas pour l’Irak, pays dans lequel les niveaux d’exportations ne correspondent pas aux déclarations de son ministre de l’Énergie. Le gouvernement cherche par ailleurs à imposer les coupes de production principalement dans la région kurde, au nord, réduisant ainsi les chances de succès de l’opération en raison des tensions actuelles.

                  Les analystes sont unanimes : pour que cette décision de l’Opep ait un réel effet sur le marché, il faudra prolonger la période initiale de six mois qui avait été ratifiée.

                  Pour autant, une participation des pays hors Opep, dont la Russie, sera également nécessaire pour équilibrer le marché.

                  Si la Russie a acté la réduction de son offre, les autres pays hors Opep n’ont pas encore annoncé de coupes. L’offre russe pour le mois de janvier semble avoir été légèrement réduite, une diminution qui est aujourd’hui davantage attribuée à l’hiver rude dans le pays qu’à une réelle volonté de fermer les vannes. Ainsi, le niveau de la production de la Russie évoque la roulette russe, les prévisions pour 2017 tablent sur une production réelle en ligne avec la moyenne de l’année dernière.

                  Pour certains pays, dont le Mexique par exemple, leur production se réduira naturellement.

                  Production de pétrole brut de la Russie de 2011 à 2017.

                  Pays hors OPEP : des positions divergentes

                  Alors que début 2016, la baisse des puits en activité était pour tous les analystes un mouvement clef pour le rééquilibrage du marché, la baisse a été plus nuancée. En effet, L’EIA (US Energy Information Administration) estime que la production américaine moyenne en 2016 a diminué de 500 000 barils par jour, contre les 800 000 attendus début 2016.

                  En outre, Les discussions pré-accord qui se sont tenues tout au long du dernier trimestre 2016 ont eu pour effet de régulièrement pousser les prix au-dessus des 50 dollars (sur le baril). Les anticipations de hausse du prix du baril expliquent le constat réalisé sur les 6 derniers mois sur le nombre de puits en activité : celui-ci a augmenté, limitant ainsi nettement la réduction initialement prévue de l’offre américaine. La récente publication d’un rapport montrant une augmentation des emplois dans le secteur pétrolier et gazier aux États-Unis est un bon indicateur de cette trajectoire.

                  Les prévisions à la hausse de la production aux US pour 2017 et 2018 sont très dépendantes de l’évolution des prix du baril, il est certain que si les prix restent au-dessus de 50 dollars, la production pourrait être revue à la hausse.

                  Prévisions de production de pétrole des États-Unis de 2016 à 2018.

                  Les États-Unis ne sont pas les seuls pays hors OPEP qui voient le nombre de puits en activité augmenter. C’est également le cas du Canada, du Brésil, et du Kazakhstan dont la production serait en légère hausse en 2017. L’Azerbaïdjan devrait voir son offre diminuer.

                  L’offre non Opep globale (en incluant les États-Unis) a diminué de 850 000 barils par jour en 2016 selon l’EIA (notamment en raison de la baisse américaine), mais devrait augmenter de 215 000 barils par jour en 2017.

                  Production de pétrole des pays non Opep de 2011 à 2017.

                  Billet Vert : pression supplémentaire sur les marchés ?

                  La Banque centrale américaine, lancée dans sa dynamique de hausse des taux, aura également un rôle majeur. Cette dynamique aura vraisemblablement comme effet de renforcer le billet vert, ce qui pourrait pénaliser la demande mondiale d’or noir.

                  La Réserve fédérale des États-Unis (Fed) est dans une situation conflictuelle entre l’élection de Donald Trump, qui induit une politique fiscale accommodante, et la volonté affichée de la Fed d’augmenter ses taux directeurs. Son dernier discours plaide pour plusieurs hausses cette année, sauf scénario défavorable sur l’économie mondiale.

                  En partant du postulat que la croissance américaine est au plus haut de son cycle actuel et qu’un risque de baisse est réel, la Fed pourrait se retrouver contrainte d’agir plus agressivement en raison du boost fiscal souhaité par le nouveau président. Les dernières prévisions des Fed Funds, réalisées par les membres du Comité fédéral d’open market (FOMC), suggèrent trois potentielles hausses de taux en 2017, pendant que le marché en prévoit deux. La hausse des taux de la Fed et des taux d’intérêt de manière globale devrait mécaniquement renforcer le billet vert avec potentiellement une parité EUR/USD.

                  C es mouvements attendus auront pour effet de mettre sous pression les matières premières libellées en dollars, comme le pétrole. Les hausses de taux pourraient également mettre la pression sur les pays émergents, ceux-ci étant de nature à tirer la demande d’or noir vers le haut. L’impact d’une hausse des taux sera donc doublement négatif pour l’évolution des prix.

                  L es prévisions de BNP Paribas annoncent une hausse du prix du baril de pétrole en 2017, une tendance amenée à se maintenir début 2018. Les entreprises peuvent ainsi s’attendre à une augmentation de leur facture énergétique dans les mois à venir. Ces anticipations à la hausse impliquent une réflexion sur la couverture des risques afin de se prémunir de la variation des prix et sécuriser la rentabilité des entreprises. Des instruments de couverture spécifiques aux matières premières permettront d’atténuer les variations des prix.

                  Nos chargés d’affaires et nos salles des marchés sont à votre disposition pour vous accompagner dans votre réflexion.

                  Prévisions de l’évolution des prix du pétrole 2017-2018.

                  Prévisions de l’évolution des prix du pétrole 2017-2018.

                  Février 2017

                  Nous vous

                  recommandons également

                  Article

                  Chiffres, prévisions économiques et financières : Chiffres, prévisions éco et financières : 20 au 26 janvier 2017

                  Données macro-économiques, une revue des marchés, prévisions économiques et financières…Des informations utiles à la vie de votre entreprise.

                  EN SAVOIR PLUS

                  Sur le Web

                  CONSULTEZ LE PORTAIL DES ÉTUDES ECONOMIQUES DE BNP PARIBAS

                  Actualités, publications, chiffres-clés, prévisions, retrouvez toutes les analyses de la direction des études économiques BNP Paribas

                  EN SAVOIR PLUS