NOUS CONTACTER

0825 334 335

du lundi au vendredi, de 8h à 17h30

Etape 1
objet de ma demande

    Etape 2
    Choix du mode de contact

      Etape 3
      mes disponibilités

        Etape 4
        Mes coordonnées

          sur quel sujet pouvons-nous vous aider ?

          Pour une réponse plus rapide de notre part, vous pouvez préciser votre demande :

          Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

          étape suivante

          comment souhaitez-vous que nous répondions à votre demande ?

          Être contacté(e) par téléphoneRecevoir une réponse par emailPrendre rendez-vous avec un chargé d'affaires selon mes disponibilités
          Veuillez sélectionner un mode de contact.
          Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

          étape suivante

          Indiquez-nous trois dates auxquelles nous pouvons vous contacter :

          Vous devez sélectionner au moins une et au plus 3 date en cliquant sur les cases du calendrier proposé.
          Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

          étape suivante

          Laissez-nous vos coordonnées pour que nous puissions vous contacter :

            Informations personnelles

          1. Votre Entreprise

          2. Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

            Valider et envoyer ma demande

            Les données personnelles vous concernant sont recueillies par  BNP Paribas, responsable du traitement, afin de pouvoir fixer votre rendez-vous avec la Banque. Ces données seront conservées par la Banque jusqu'au rendez-vous. Ces données personnelles pourront donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification et d’opposition dans les conditions prévues par la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, relative à l’informatique, aux fichiers aux libertés, par courrier adressé à BNP Paribas, CFFRCA 1, 75 450 Paris cedex 09.

          Votre demande de contact a bien été envoyée

          Nous vous contacterons dans les meilleurs délais.L’équipe commerciale  BNP Paribas Entreprises et PME.

          Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

          Fermer la fenêtre

          DEVENIR CLIENT

          0825 334 335

          du lundi au vendredide 8h30 à 17h300,15 €/min

          Etape 1
          Mes disponibilité

            Etape 2
            Mes coordonnées

              Etape 3
              Informations complémentaires

                Etape 4
                Préparation du rendez-vous

                  Pour devenir client, il vous suffit de prendre rendez-vous avec un de nos chargés d’affaire.

                  Quelles sont vos disponibilités ?(3 choix possibles)

                  Veuillez indiquer au moins une date de disponibilité.
                  Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

                  Etape suivante

                  Quelles sont vos coordonnées et vos centres d'intérêts ?

                    Informations personnelles

                  1. Votre Entreprise

                  2. Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

                    Etape suivante

                    Les données personnelles vous concernant sont recueillies par  BNP Paribas, responsable du traitement, afin de pouvoir fixer votre rendez-vous avec la Banque. Ces données seront conservées par la Banque jusqu'au rendez-vous. Ces données personnelles pourront donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification et d’opposition dans les conditions prévues par la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, relative à l’informatique, aux fichiers aux libertés, par courrier adressé à BNP Paribas, CFFRCA 1, 75 450 Paris cedex 09.

                  Afin de préparer au mieux notre entretien, quels sont les éléments que vous souhaitez aborder ?

                  Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

                  Etape suivante

                  Merci pour votre confiance

                  Préparez votre rendez-vousLes documents suivants seront utiles pour étudier ensemble votre projet :Dernier bilanKbis original de moins de 3 moisStatuts certifiés conformes par le représentant légalPièce d'identité en cours de validité du représentant légal certifiée conforme (et/ou du mandataire s'il y a lieu)Procès Verbal de l'assemblée générale ou du conseil d'administration nommant le représentant légal (s'il n'est pas nommé dans les statuts)

                  Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

                  fermer la fenêtre

                  8000Clients PME ont rejoint BNP Paribas en 2012
                  60Maisons des entrepreneurs pour assurer une relation de proximité
                  12Engagements au sein de sa charte de responsabilité

                  Votre inscription à la newsletter Entreprises et PME

                  Vous souhaitez vous abonner sur l'adresse :

                  Votre inscription est en cours ...

                  Une fenêtre de confirmation apparaîtra dans quelques instants.

                  Vos données personnelles / informations pourront donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification et d’opposition dans les conditions prévues par la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, par courrier adressé à BNP Paribas APAC TDC Val de Marne, TSA 30233, 94729 FONTENAY SOUS BOIS Cedex

                  Trouvez votre solution

                  Vous voulez...
                  Dans quel but ?
                  Pour quel objectif ?

                  Quelles sont les raisons de cette hausse ?

                  Malgré deux réunions de l’OPEP qui n’ont, comme prévu, abouti sur aucune décision, les investisseurs ont soutenu les prix du pétrole. Ils ont principalement été incités à passer à l’achat en raison d’une production décroissante, une première en deux ans.

                  Une offre mondiale perturbée

                  Koweït, Nigeria, Canada, Venezuela, autant de zones de productions majeures qui ont connu de fortes tensions provoquant des pertes importantes du côté de l’offre. Selon les analystes, ces coupes de production non anticipées ont très largement compensé la hausse de l’offre Iranienne et Irakienne. Pour exemple les attaques terroristes au Nigeria ont provoqué une chute de 40% de la production du pays.

                  Production de pétrole des pays de l’OPEP Versus pays non-OPEP

                  Du côté du Koweït et du Venezuela, des mouvements sociaux d’ampleur ont pénalisé la production, laissant sans effet la décision de l’OPEP du mois de mars de ne pas agir sur l’offre du cartel. Il était en effet attendu de la part de l’OPEP une potentielle annonce d’un gel de la production, dont certains espéraient qu’il aurait un effet sur les cours.

                  Le Canada, quant à lui, a connu des incendies historiques qui ont obligé de nombreuses compagnies à arrêter leur production pendant 2 semaines, certaines n’ayant toujours pas repris leur rythme normal.

                  Enfin, le Nigeria a été touché par des attaques de groupes terroristes locaux, qui ont saboté plusieurs pipelines dont certains très importants, appartenant à la société Shell.

                  A tout cela s’ajoute ce qui était annoncé comme la clef de la remontée des prix : la chute de l’offre américaine, attendue depuis plusieurs trimestres.

                  Une baisse rendue nécessaire par la situation financière des sociétés pétrolières américaines, bien plus dégradées cette année que l’année passée. Après une année passée à faire le dos rond, les ratios d’endettements plus élevés, les ratios de couvertures très faibles et les conditions de refinancement plus onéreuses, ont contrait les sociétés de forage à se résigner à diminuer leur offre.

                  Le déséquilibre structurel du marché ayant été provoqué en grande partie par les Etats-Unis, c’était l’indicateur le plus regardé par les investisseurs,. Et depuis le nombre de puits en activité est tombé à son plus bas depuis 6 ans, les stocks à Cushing n’augmentent plus continuellement, plus les semaines passent plus les nouvelles haussières s’accumulent.

                  La stratégie de l’OPEP est-elle toujours d’actualité ?

                  Début juin, lors de sa dernière réunion, le cartel a pris la décision une nouvelle fois ne pas agir sur l’offre et donc de ne pas remettre en place un quota de production pour les pays membres. L’Iran a une nouvelle fois réaffirmé sa volonté d’augmenter sa production sur les niveaux pré-sanctions du pays, à savoir 4.5 millions de barils par jour (aujourd’hui l’Iran produit 3.5 millions de barils/jour).

                  La délégation saoudienne, cherchant toujours à perturber le retour de l’Iran au premier plan de la production mondiale, a proposé un plafonnement collectif de production. Officieusement le plan de l’Arabie Saoudite reste le même depuis 2 ans : chercher un prix du pétrole qui convienne à la majorité des pays de l’OPEP tout en le gardant assez bas pour pénaliser l’offre non OPEP. Toute tentative de la part du cartel de contraindre la production aurait pour effet de faire remonter les prix de manière trop importante et engendrerait potentiellement un nouveau déséquilibre structurel.

                  Quel impact attendre sur les prix ?

                  Les prix ont grimpé bien plus qu’anticipé par les analystes de la place depuis le début de l’année. Nous estimons que les prix sont montés trop haut, trop vite et qu’ils devraient corriger à la baisse une partie de la hausse observée depuis janvier. Il est important pour le rééquilibrage du marché que les prix ne remontent pas trop vite. En effet, un baril à 70 dollars inciterait certains acteurs à reprendre leur activité trop rapidement. La demande a beau continuer de croître, elle ne pourrait pas compenser une nouvelle hausse de l’offre mondiale à court terme.

                  Voici ci-dessous le consensus Bloomberg (en date du 09/06/2016) :

                  Consensus Bloomberg – Prix Baril

                  Brent – Baril - Semestre

                  Juillet 2016

                  Nous vous

                  recommandons également

                  Article

                  La conjoncture positive en zone euro au 1er trimestre 2016

                  La situation va-t-elle se prolonger sur les prochains semestres ? William de Vijlder,chef économiste BNP Paribas, analyse des différents scénarios possibles.

                  EN SAVOIR PLUS

                  Article

                  Prix du pétrole

                  Comment appréhender les variations de cours et leur impact sur l’activité des entreprises ? Les prévisions de prix et les éléments-clé en 2016.

                  EN SAVOIR PLUS