NOUS CONTACTER

0825 334 335

du lundi au vendredi, de 8h à 17h30

Etape 1
objet de ma demande

    Etape 2
    Choix du mode de contact

      Etape 3
      mes disponibilités

        Etape 4
        Mes coordonnées

          sur quel sujet pouvons-nous vous aider ?

          Pour une réponse plus rapide de notre part, vous pouvez préciser votre demande :

          Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

          étape suivante

          comment souhaitez-vous que nous répondions à votre demande ?

          Être contacté(e) par téléphoneRecevoir une réponse par emailPrendre rendez-vous avec un chargé d'affaires selon mes disponibilités
          Veuillez sélectionner un mode de contact.
          Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

          étape suivante

          Indiquez-nous trois dates auxquelles nous pouvons vous contacter :

          Vous devez sélectionner au moins une et au plus 3 date en cliquant sur les cases du calendrier proposé.
          Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

          étape suivante

          Laissez-nous vos coordonnées pour que nous puissions vous contacter :

            Informations personnelles

          1. Votre Entreprise

          2. Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

            Valider et envoyer ma demande

            Les données personnelles vous concernant sont recueillies par  BNP Paribas, responsable du traitement, afin de pouvoir fixer votre rendez-vous avec la Banque. Ces données seront conservées par la Banque jusqu'au rendez-vous. Ces données personnelles pourront donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification et d’opposition dans les conditions prévues par la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, relative à l’informatique, aux fichiers aux libertés, par courrier adressé à BNP Paribas, CFFRCA 1, 75 450 Paris cedex 09.

          Votre demande de contact a bien été envoyée

          Nous vous contacterons dans les meilleurs délais.L’équipe commerciale  BNP Paribas Entreprises et PME.

          Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

          Fermer la fenêtre

          DEVENIR CLIENT

          0825 334 335

          du lundi au vendredide 8h30 à 17h300,15 €/min

          Etape 1
          Mes disponibilité

            Etape 2
            Mes coordonnées

              Etape 3
              Informations complémentaires

                Etape 4
                Préparation du rendez-vous

                  Pour devenir client, il vous suffit de prendre rendez-vous avec un de nos chargés d’affaire.

                  Quelles sont vos disponibilités ?(3 choix possibles)

                  Veuillez indiquer au moins une date de disponibilité.
                  Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

                  Etape suivante

                  Quelles sont vos coordonnées et vos centres d'intérêts ?

                    Informations personnelles

                  1. Votre Entreprise

                  2. Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

                    Etape suivante

                    Les données personnelles vous concernant sont recueillies par  BNP Paribas, responsable du traitement, afin de pouvoir fixer votre rendez-vous avec la Banque. Ces données seront conservées par la Banque jusqu'au rendez-vous. Ces données personnelles pourront donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification et d’opposition dans les conditions prévues par la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, relative à l’informatique, aux fichiers aux libertés, par courrier adressé à BNP Paribas, CFFRCA 1, 75 450 Paris cedex 09.

                  Afin de préparer au mieux notre entretien, quels sont les éléments que vous souhaitez aborder ?

                  Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

                  Etape suivante

                  Merci pour votre confiance

                  Préparez votre rendez-vousLes documents suivants seront utiles pour étudier ensemble votre projet :Dernier bilanKbis original de moins de 3 moisStatuts certifiés conformes par le représentant légalPièce d'identité en cours de validité du représentant légal certifiée conforme (et/ou du mandataire s'il y a lieu)Procès Verbal de l'assemblée générale ou du conseil d'administration nommant le représentant légal (s'il n'est pas nommé dans les statuts)

                  Les champs marqués d'un étoile(*) sont obligatoires.

                  fermer la fenêtre

                  8000Clients PME ont rejoint BNP Paribas en 2012
                  60Maisons des entrepreneurs pour assurer une relation de proximité
                  12Engagements au sein de sa charte de responsabilité

                  Votre inscription à la newsletter Entreprises et PME

                  Vous souhaitez vous abonner sur l'adresse :

                  Votre inscription est en cours ...

                  Une fenêtre de confirmation apparaîtra dans quelques instants.

                  Vos données personnelles / informations pourront donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification et d’opposition dans les conditions prévues par la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, par courrier adressé à BNP Paribas APAC TDC Val de Marne, TSA 30233, 94729 FONTENAY SOUS BOIS Cedex

                  Trouvez votre solution

                  Vous voulez...
                  Dans quel but ?
                  Pour quel objectif ?

                  ÉDITORIAL DE WILLIAM DE VIJLDER - DIRECTEUR DE LA RECHERCHE ÉCONOMIQUE DE BNP PARIBAS.

                  En conséquence, le FMI a de nouveau revu ses prévisions à la baisse, mettant en avant le risque de nouvelles turbulences financières. Il a ajouté que, même si le scénario de base reste bel et bien celui de la croissance, la probabilité d’un scénario alternatif plus chahuté a augmenté. Mario Draghi a, quant à lui, également insisté récemment sur les incertitudes qui touchent la zone euro. Même si sa trajectoire de reprise progressive se maintient, la zone euro fait face à plusieurs facteurs de risques : les incertitudes concernant la croissance dans les pays émergents,  une nouvelle chute des prix du pétrole et le contexte géopolitique.

                  Persistance des incertitudes

                  Insister sur la fragilité et les incertitudes pourrait nous faire oublier que le FMI table toujours, pour cette année, sur une croissance de 2,4% aux Etats-Unis et de 1,5% en zone euro. On peut dès lors se demander pourquoi, à l’instar de la BCE et de la Réserve fédérale, il insiste autant sur les incertitudes, au risque que celles-ci finissent par semer le doute et s’auto-entretiennent.

                  Il y a plusieurs explications à cela :

                  • Le souci de transparence et de réalisme.
                  • La volonté de montrer que les dirigeants de ces organisations ont conscience des risques et  les intègrent dans les décisions monétaires (BCE, Réserve fédérale) et les recommandations de politique économique (FMI).
                  • Enfin, le souhait de sensibiliser le monde politique à la nécessité de prendre des mesures autres que monétaires pour renforcer la résistance des économies aux chocs futurs et stimuler ainsi la croissance à long terme.

                  La nécessité de mesures autres que monétaires

                  Il est vrai que les appels à des réformes structurelles et à un rééquilibrage budgétaire, afin de soutenir la croissance, se sont multipliés ces derniers mois. Cette insistance reflète le sentiment que la politique monétaire commence à toucher ses limites. Il s’agit bien d’une impression puisque les dirigeants des instances monétaires aux Etats-Unis ou en Europe ne cessent de répéter que de nouvelles mesures seraient prises si nécessaire.

                  Or, le doute des investisseurs concernant les taux d’intérêt négatifs au Japon et en Europe rappelle à quel point la politique monétaire actuelle est inédite. On peut craindre qu’à force de répéter les mêmes décisions, par exemple une nouvelle augmentation du volume d’achat mensuel d’obligations par la BCE, leur efficacité baisse.

                  A circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles : c’est la politique menée aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Japon, en zone euro. Dans la durée, leur efficacité n’a pas été la même partout. Le Japon, en particulier, souffre d’un nouvel accès de faiblesse. En zone euro, ces décisions ont évité une croissance encore plus lente et une inflation plus faible. On peut donc dire que la politique de la BCE a remporté un certain succès, même si converger vers son objectif d’inflation à 2% reste un défi. Au-delà de cette ambition, il faudra mener d’autres politiques pour restaurer durablement la confiance des agents économiques, stimuler l’investissement et l’emploi, et doper la croissance à long terme.

                  William de Vijlder- chef économiste de BNP Paribas

                  William DE VIJLDER - Directeur de la Recherche économique de BNP PARIBAS
                  ­Consulter le portail des Etudes Economiques et L'Eco Blog